Le Jour O

Mise à jour à 15 h : le maire de Canet, Bernard Dupont, lui rend hommage

Roger Tessier, le dernier des quatre gardes du corps historiques du général de Gaulle, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 92 ans, a-t-on appris auprès de son entourage. 

Premier des quatre officiers de sécurité à avoir été affublé du surnom de "gorille" pour ses larges épaules carrées, il avait servi le général de Gaulle à partir de 1947, et pendant vingt-trois ans. "Il avait une force incroyable", se souvient un de ses proches, qui évoque une personne "extrêmement humaine". "Il aurait donné sa vie pour le général", raconte son ami Bernard Charlet, ancien photographe à France Soir. Ancien résistant, il avait proposé ses services au général de Gaulle après la guerre.

En 2002, il a publié son autobiographie: "J'étais le gorille du général", dans laquelle il racontait que de Gaulle ne supportait aucune mesure de sécurité. Lorsque le général recevait certaines personnalités, Roger Tessier s'installait derrière son bureau et, par une porte légèrement entrouverte, s'apprêtait à tirer en cas de menace, sans que le président n'en sache rien, relatait-il. Le jour de sa mort, le 9 novembre 1970, il avait ressenti autant de peine qu'au décès de son père. En 2007, il avait été décoré de la légion d'honneur par Jean-Louis Debré, alors président du Conseil constitutionnel.

Roger Tessier est mort à Canet (Pyrénées-Orientales), où il avait une maison.

Bernard Dupont, le maire de Canet, se souvient "d'un homme charismatique, un type solide physiquement et mentalement. Il était canétois de coeur. On le voyait surtout l'été. Il avait d'abord acheté une ville rue des aigues-marines, près du port, avant de déménager dans un appartement à Canet sud. C'étit un homme très sociable. Il avait beaucoup d'amis à La taverne du port au Bar du soleil ou à la pétanque. Je faisais toujours appel à lui lors des cérémonies de l'appel du 18 juin. Il mettait un point d'honneur à toujours répondre présent".

Les trois autres "gorilles" historiques étaient Paul Comiti, leur chef, Henri Djouder et René Auvray. Ce dernier avait été remplacé fin 1961 par Raymond Sasia, le seul de la bande encore en vie. Raymond Sasia, qui se présente lui-même comme "un gorille", a dit samedi à l'AFP sa tristesse d'avoir perdu "un camarade". A 88 ans, l'ancien résistant a conseillé, d'une voix claire et alerte, de "faire du sport": "J'ai fait mes 25 minutes de vélo d'appartement, comme tous les jours. Ca va très bien!".


Trending Hairstyles

Source : http://www.lindependant.fr/2017/11/19/p-o-le-dernier-gorille-du-general-de-gaulle-est-decede-a-canet-en-roussillon,3071386.php

P. -O.: [MISE A JOUR]-le dernier "gorille" du général de Gaulle est décédé à Canet-en-Roussillon
Fonction publique: l'Assemblée rétablit le jour de carence en cas d'arrêt maladie
L'Assemblée rétablit le jour de carence dans la fonction publique
BUDGET L'Assemblée rétablit le jour de carence dans la fonction publique
Une prouesse académique inestimable : la mise à jour du manuel de droit commercial d’Émile Tyan
Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l'Opep
Pierre Gemayel, onze ans déjà : le courage au service d’une cause toujours aussi vivace...
Non, le retour aux quatre jours par semaine dans les écoles n’est pas encore acté
Témoin du Jour, François Lefebvre, Train de Nuit Paris-Briançon