Football. Stade Brestois : Le Groupe Face à Amiens, Avec Bruno Grougi

Le Stade brestois reçoit le Gazélec Ajaccio ce vendredi soir (20 h 30) à Francis-Le Blé pour le compte de la 38e et dernière journée de Ligue 2. Brest peut encore monter en Ligue 1 : il faut d’abord gagner face au Gazélec, qui n’a plus rien à jouer. Il faudra ensuite espérer des faux pas des concurrents directs.

L’avant-dernière journée de Ligue 2 a laissé le suspense entier : le leader Strasbourg a assuré le coup contre Niort (2-2), et tous les candidats au podium ont gagné, dont Brest, qui a su trouver les ressources pour venir à bout d’une solide équipe de Bourg-en-Bresse (1-2). Jean-Marc Furlan et ses joueurs n’ont pas d’autre choix que de gagner ce soir (20 h 30) à Le Blé, face au Gazélec Ajaccio. Dans le même temps, deux équipes parmi Amiens, Troyes, et Lens, ne doivent pas gagner pour que Brest accroche le podium. Loin d’être évident, mais pas inimaginable.

++ Suivez cette 38e et dernière journée en direct avec nous

Le contexte : six équipes pour trois places

À seulement 90 minutes de la fin du championnat, rien n’est acté dans le haut du tableau : six équipes peuvent espérer accrocher le podium. Si Brest gagne, il faudra garder un œil du côté des matchs d’Amiens, Troyes et Lens. Si dans le même temps, deux de ces trois équipes ne gagnent pas, le club finistérien sera barragiste. Si Strasbourg fait un match nul, les Bretons devront gagner par six buts d’écart pour les dépasser. La configuration de cette dernière journée est exceptionnelle.

Pour Jean-Marc Furlan aussi, c’est un scénario inédit :

"Autant de prétendants à l’accession jusqu’à la dernière journée, je ne l’avais jamais connu, il faudrait regarder l’histoire du championnat. C’est ça qui est génial dans le foot, tu crois avoir tout connu et il y a un truc qui te tombe dessus qui te fait dire : " Tiens, ça, je ne l’avais pas vécu." C’est ce qui est original. Un peu stressant, aussi (rire)

!"

La soirée sera d’autant plus spéciale que le SB29 retrouvera son ancien gardien Steeve Elana, artisan de la montée en Ligue 1 lors de la saison 2009-2010. Le retour d’Elana à Le Blé, alors que Brest joue la montée, est très symbolique :

"Ça va être particulier, mais j’ai hâte de me retrouver à Francis-Le Blé, car ça reste entre guillemets mon stade."

Dans le même temps, Strasbourg reçoit Bourg-en-Bresse, déjà maintenu, à la Meinau. Amiens va à Reims, grand favori pour la montée en début de saison mais hors course. Troyes se déplace à Sochaux, maintenu. Lens accueille Niort qui n’a plus rien à jouer et Nîmes va à Laval, relégué, qui joue son dernier match à domicile en Ligue 2.

L’homme à suivre : Habib Diallo

Auteur de deux buts la semaine dernière à Bourg-en-Bresse (1-2), Habib Diallo a retrouvé le chemin des filets au bon moment. Son doublé, d’une frappe du droit (26’) puis de la tête (78’) sur un centre de Belaud, a été salvateur. Une réussite qui avait fui Brest, dont les attaquants n’avaient pas marqué dans les confrontations directes perdues (face à Amiens 2-3, à Troyes 1-0 et contre Nîmes 2-3). L’attaquant sénégalais a ainsi retrouvé le chemin des filets, depuis une réalisation face à Laval lors de la 30e journée.

Ce n’est pas l’animation offensive qui manque aux Finistériens, qui pêchent surtout par manque de réalisme. La réussite retrouvée d’Habib Diallo est donc bienvenue avant la rencontre face au Gazélec, où il faudra marquer pour espérer.

Le chiffre : 1

La saison dernière, le troisième Metz, avait trois points d’avance, et un goal-average supérieur de six unités par rapport au Havre, 4e, à l’aube de la dernière journée. Il fallait un miracle pour que les Normands renversent Metz, et pourtant, ils l’ont presque fait. Alors que les Grenats s’inclinaient à Lens 1-0, Le Havre giflait Bourg-en-Bresse 5-0 au stade Océane. Les joueurs de Bob Bradley échouaient ainsi aux portes de la Ligue 1… à un but près.

Il n’est pas impossible que le scénario se répète ce soir, tant les différences de buts des équipes de têtes sont proches : +15 pour Strasbourg et Troyes, +17 pour Amiens, Lens et Nîmes. De ce point de vue, Brest part avec un désavantage, avec un goal-average de +10.

Les équipes probables (20 h 30)

BREST : Léon - Belaud, Z.Diallo, Castan, Bernard - Grougi (cap), Gastien - Faussurier, Battocchio, Joseph-Monrose - H.Diallo. Remplaçants (à choisir parmi) : Hartock (g), Chardonnet, Coeff, Pelé, Henry, Maupay. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.

GAZÉLEC AJACCIO : Elana - Campanini, Houtondji, Bréchet (cap), Mombris - Le Moigne - Kemen, M’Changama, Mulumba, Court - Maah. Remplaçants : Maury (g), Diedhiou, Benrahma, Cissé. Entraîneur : Jean-Luc Vannuchi.

Source : http://www.ouest-france.fr/sport/football/football-ligue-2-le-stade-brestois-veut-garder-l-espoir-5003165

Football. Ligue 2 : Le Stade brestois veut garder l’espoir
Stade brestois. Furlan : « Retenir l’excellente saison de ce groupe »
Brest Le Stade brestois 29 y a cru (presque) jusqu'au bout
Grougi : « La crainte du frein à main »
Brest Le Stade brestois 29 resigne en Ligue 2
L2. Brest - Ajaccio : 6-2. A quelques minutes des barrages...
Le Stade Brestois ne jouera pas en Ligue 1 la saison prochaine
L2 : Grougi fidèle à Brest
Football, CFA : l'Entente monte, le FC Mantois se sauve
Ligue 1 : cinq choses à savoir sur le retour des barrages