Comment Jean Luc Melenchon Veut Tuer Le Football Français

 

Qu’en dire ?

Énoncer les possibles vérités à tiroirs : Sophie Montel du front national s’est rétractée sur toutes ses dénonciations de fictifs emplois occupés par certains députés européens.

 

L’argument donné, est la volonté de montrer à la France entière, la veulerie, l’incompétence sinon la malveillance, de tous les médias français ou presque.

Je vais prendre cet argument pour vrai : c’est retors, mais assez génial. La liste était à rallonge et, à bien y réfléchir, ce qui peut aller dans ce sens, c’est-à-dire un truc monté de toutes pièces, décidé depuis voilà quelques mois, c’est qu’il a fallu attendre que Mélenchon soit nommé pour que l’affaire s’arrête. Les autres ont bien tempêté pour prouver leur innocence, mais peu d’échos en presse. Et jamais une plainte pour dénonciation calomnieuse n’a été posée. Jusqu’à Mélenchon. Est-ce à dire que les autres n’étaient pas si propres que ça ?

Je suis partagée ; en effet c’est un gros et bon coup, et qu’il ne tienne pas compte du mal infligé à tous ceux qui ont été dénoncés ne me paraît pas incompatible avec, allez, l’esprit facétieux du Front National. Le fait que tous les médias s’en soient tenus complices n’est pas pour nous étonner non plus ; le buzz, l’audience, le fric que cela peut rapporter, sans compter l’appât chiffon rouge que cela représente pour évincer du devant de la scène médiatique tout ce qui se trame de gravissime en notre pays.

Je ne lis pas Médiapart depuis un bon moment, mais ce genre d’affaires est de ceux que ce média affectionne. Et il s’est déchaîné quand il s’est agi de Mélenchon ! Tous les upéristes, le efénistes, tous ceux qui marchent, qui trottent en rang dans les couloirs de leur bien-pensance, ont dû se réjouir : je vous l’avais bien dit !!!

En aparté, je souligne qu’il est très difficile de l’atteindre sur ce mode très mode de la corruption magouilleuse.

L’avenir nous dira si ce bon plan du Front National, pour réveiller les foules, a réussi ; je doute qu’aucun ne fasse son mea culpa. Mais il sera bon de le vérifier.

Une autre interprétation, et j’avoue lui porter ma préférence, et qu’ils ont rebondi quand ils se sont aperçus qu’ils étaient allés trop loin et que ce petit jeu se retournait contre eux. J’imagine même Marine en personne conseiller le corbeau du parlement : quelle que soit la condamnation, juridique, morale ou sociale portée à l’encontre de cette personne, beaucoup en riront puisqu’il n’est plus de mise aujourd’hui d’avoir le moindre sens de ses responsabilités ni aucun sérieux de sa fonction d’élu. Alors si les ou des électeurs trouvent ça bien, pourquoi se priver. En tout cas, la pirouette est digne de Marine.

Des condamnations ils en ont déjà à la pelle mais enfin elles ne vont pas toutes dans un sens de respectabilité accrue à leur égard.

Éruption d’une saine colère de la part du mis en cause ; mais déjà beaucoup s’offusquent : comment ? il est à peine poli !

Il faudra que tous ces gens-là se posent la question de savoir pourquoi ils ne supportent pas la colère face à l’ignominie sous toutes ses formes, de la délation à l’invective, de la calomnie à l’agression verbale, pourquoi au contraire cela les excitent, les amusent, les distraient, perverse occupation stérile, ou bien les choque. Cette colère est bien aussi dirigée contre ce monde dépourvu de dignité, de respect, de profondeur ; le raisonnement ni le doute n’existe plus, reste une meute qui se rue, enragée, sur l’os qui lui est lancé. Pauvres nous, pauvres vous, pauvre France, pauvres uns juxtaposés désormais incapables de se mettre dans la peau de l’autre. Mais que valent-ils donc ces uns qu’on enfume et manipule, hein ?

Je n’ai pas le lien de cette député du sud également mise en cause pour de prétendus fictifs emplois ; elle s’est mise au travail sérieusement, rassembler les preuves, tenir bon. Quelle énergie perdue, que de temps perdu alors que tout se délite et mérite notre attention et toute notre détermination à nous défendre contre ce qui nous menace pour de bon.

Au fond, c’est de la pitié que je ressens, il faut être très malheureux pour désirer se faire valoir de cette manière, ou pour trouver ça bien ; et puis, quoi, les contribuables payent grassement ces gens-là, et c’est ce qu’ils trouvent à en faire ?

Je voulais vous mettre des petits bouts de commentaires, du même acabit que ceux qu’on trouve sur Agoravox quand on parle de Mélenchon, mais il y en a trop, si ça vous intéresse, si vous ne voulez pas vous sentir seuls, cliquez sur le « f » de facebook, en bas du texte, là où cette colère s’est exprimée.

Et puis, qu’auriez-vous fait à sa place ? Un gentil sourire amusé, et un petit geste de la main ? Haut, très haut au dessus du commun...comme Fillon ?

 

http://melenchon.fr/2017/07/21/emplois-fictifs-la-farce-fait-pchitt-le-fn-avoue-quil-a-bien-roule-dans-la-farine-les-medias-et-la-justice/

 

 

 

Qui suis-je ?!!

 

http://www.europe1.fr/politique/eurodeputes-pas-une-denonciation-mais-un-signalement-selon-sophie-montel-3393725

 

 

En attendant, comme grâce à la FI nous avons accès aux « discussions » à l’Assemblée, je me permets de vous donner quelques adresses : bbtwister ; broutge 03 ; la Luciole Mélenchantée, où l’on trouve de beaux moments de démocratie en direct !

On peut pour terminer, faire un petit point sur ce qu’est un député. C’est un élu du peuple, du peuple de gauche en ce qui le concerne, donc tout ce qu’il fait pour répandre les idées de gauche, pour expliquer, et pour lutter contre le pouvoir par ses votes, est un travail de député. Personne ne se pose la question apparemment ; je ne sais pas ce que font les assistants parlementaires au front national, mais s’ils œuvrent de la sorte, disons s’ils mâchent la tâche des députés du parti, s’ils préparent une interview, s’ils collectent les informations, les documents, s’ils se payent des heures d’écoute, de lecture pour résumer et donner notes au sujet d’une entreprise, d’une région, d’un problème quel qu’il soit, ils font leur boulot : les électeurs du FN ont élu leurs députés pour qu’ils défendent leur point de vue. Et dans tous les autres partis, c’est pareil ! Et on leur paye des aides pour bien faire leur travail. Parce qu’un député est un lien entre le peuple et le pouvoir, il pèse de tout son poids face au pouvoir, et lève des forces dans sa famille politique. Dans le programme de la FI, on veut pouvoir révoquer à mi mandat celui ou celle qui ne s’acquitterait pas correctement de sa mission alors, on peut supposer qu’ils n’ont pas l’envie d’être révoqués !!

Bon. Je n’ai pas l’impression que la grande presse se rue sur la nouvelle ; j’espère que la Justice demandera à madame Montel de décrire en détail sa tâche, et son emploi du temps, à elle, et à ses aides. Et demandera la même chose à Jean-Luc Mélenchon et à tous les autres qu’elle a consignés !


Trending Hairstyles

Source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-dire-195301

QUAND DIRE
Le Front national lance une refondation sous tension
Valérian. Luc Besson raconte les coulisses du tournage
Muse pop et activiste: comment Pamela Anderson s'est réinventée
Le politiquement correct a tué les orateurs
La République en marche veut son propre "média"... comme les autres partis politiques
L'affaire Sarah Halimi et le tabou du «nouvel» antisémitisme
Geoffroy de Lagasnerie : “Rendre justice à Adama Traoré, c’est questionner l’ordre policier”
La nouvelle vie de François Hollande
Considérations politiques sur l’Ecole & la transmission